Les enfants des forêts de Bornéo prévoient un avenir sombre – étude

Les enfants vivant dans les forêts indonésiennes de l'île de Bornéo décrivent une image sombre de l'avenir, selon les résultats préliminaires sur leurs perceptions de l'environnement révélées par des chercheurs du Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR).
Partager
0

Les plus populaires

Des enfants de 22 villages dessinent chacun deux images pour donner leurs impressions sur la forêt, sa faune et la façon dont ils perçoivent son avenir. CIFOR/Gugi Ginanjar.
 

BOGOR, Indonésie (22 Avril 2013) – Les enfants qui vivent dans les forêts indonésiennes de l’île de Bornéo décrivent une image sombre de l’avenir, selon les résultats préliminaires sur leurs perceptions de l’environnement révélées par des chercheurs du Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR).

Les dessins de près de 250 enfants âgés de neuf à quinze ans vivant dans les provinces de l’Est et l’Ouest Kalimantan représentent régulièrement un environnement futur caractérisé par une majorité de paysages non forestiers avec des animaux inexistants ou parqués dans de petites zones.

« Les enfants ont une lucidité face à la couverture terrestre et au changement d’utilisation des terres que l’on supposerait plus forte chez les adultes », a dit la scientifique Anne-Sophie Pellier.

« Fait intéressant, plus leur paysage actuel est éloigné du paysage forestier naturel d’origine, plus ils s’attendent à un changement de l’environnement dans le futur. »

L’étude cherche à comprendre si les enfants vivant dans différents types de paysages ont des perceptions différentes de leur environnement futur.

Des enfants de 22 villages ont dessiné chacun deux dessins pour montrer leurs impressions de la forêt actuelles, de sa faune et de la façon dont ils perçoivent son avenir.

« Nous étions surpris de découvrir que les enfants d’un si jeune âge ont une si forte compréhension de leur environnement et des interactions entre plusieurs facteurs environnementaux », a expliqué Mme Pellier, ajoutant qu’ils étaient capables de citer des exemples d’enjeux spécifiques qui ont lieu actuellement.

Les enfants ont souvent cité l’intervention humaine comme cause potentielle de dégradation de l’environnement, en révélant également qu’ils croient que les catastrophes naturelles et les températures vont augmenter suite à la destruction de la forêt naturelle, a-t-elle dit.

« Les humains ont déjà des voitures et les personnes qui ont coupé la forêt aujourd’hui vont devenir riche plus tard », a observé un enfant.

« Tout a déjà disparu et sera remplacé par des bâtiments : les rivières, les montagnes et toute la forêt n’existeront plus. Les animaux seront rarement vus, mis à part les papillons. Il n’y aura pas d’oiseaux ou de singes parce que la forêt aura disparu. »

L’île de Bornéo, partagée entre l’Indonésie, la Malaisie et, dans une moindre mesure, Brunei, est le foyer de certaines des plus grands étendues mondiales de forêts tropicales. Mais les arbres sont coupés et brûlés à un rythme alarmant afin de faire place à des plantations de bois et d’huile de palme à grande échelle et des mines tentaculaires de charbon, d’or et d’étain.

La coupe à blanc des forêts a eu un impact sévère sur la faune, y compris des espèces telles que l’orang-outan, le calao et le pangolin, qui sont également menacées par la chasse et le commerce illégal.

Les informations recueillies font partie du projet de recherche Borneo Futures, créé en 2011, qui vise à fournir une meilleure compréhension sur les façons par lesquelles les forêts et les terres pourraient être mieux gérées sur l’île. Saisir les points de vue des populations sur les usages et les valeurs de la forêt est l’une des composantes clés de la recherche.

Les enfants représentent la génération responsable de l’état de l’environnement et de leur propre bien-être à l’avenir, il est important de comprendre ce qu’ils perçoivent.

Les chercheurs utilisent les résultats pour évaluer les facteurs socio-économiques et environnementaux sous-jacents qui influent sur ces perceptions.

L’équipe qui travaille sur le projet Borneo Futures, dirigée par le scientifique Erik Meijaard, espère que le projet permettra de mieux intégrer les voix des populations locales dans l’élaboration des politiques du gouvernement, a expliqué Mme Pellier, qui dirige la recherche sur les points de vue des enfants.

« Les enfants représentent la génération responsable de l’état de l’environnement et de leur propre bien-être à l’avenir, il est important de comprendre ce qu’ils perçoivent », a-t-elle dit.

« Comprendre ce qui suscite leurs opinions sur l’environnement et la façon dont ils considèrent les compromis entre le développement économique et les changements sociaux et environnementaux pourrait aider à informer sur des politiques optimales d’utilisation des terres », a ajouté Mr Meijaard.

Pour le projet de Bornéo les chercheurs ont interrogé des villageois adultes, mais pour les enfants le processus était trop restrictif.

« Les dessins se sont révéler être un bon moyen méthodologiques pour saisir les perceptions des enfants surtout quand ils sont trop timides pour écrire, ne savent pas écrire ou ne peuvent pas mettre leurs pensées en mots », a déclaré Mme Pellier, en soulignant que les enfants affectionnent le dessin, qui leur permet en outre de s’exprimer librement.

Cette recherche vise également à influencer les programmes d’éducation et de sensibilisation afin de renforcer les comportements positifs envers l’environnement, a-t-elle ajouté.

Ce travail s’inscrit dans le cadre du Programme de recherche du CGIAR sur les forêts, les arbres et l’agroforesterie, soutenu par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le Programme de recherche sur l’Environnement et les Forêts et la Fondation Arcus.

(Visited 64 times, 1 visits today)

Lisez aussi

Seeing the fruit for the trees in Borneo

Life after logging: Reconciling wildlife conservation and production forestry in Indonesian Borneo

Drought, fire and tree survival in a Borneo rainforest, East Kalimantan, Indonesia

Pellier, A-S., et al. (in prep). “Through the Eyes of Children: perceptions of environmental change in Borneo”

Meijaard, E. et al. (in review). "People’s perceptions on the importance of forests on Borneo." PLoS ONE