Pays en transition, la Birmanie «s’engage» sur une voie durable: ministre

La Birmanie est «pleinement engagée» dans la croissance verte tandis que le pays transite vers plus d’ouverture, a déclaré son haut responsable de l'environnement cette semaine.
Partager
0

Les plus populaires

Note de la rédaction : Retrouvez les dernières nouvelles du Sommet de l’Asie sur les Forêts (en anglais) sur le site forestasia.org. Les vidéos de toutes les présentations et discours du Sommet seront publiées ici.

JAKARTA, Indonésie – La Birmanie est «pleinement engagée» dans la croissance verte tandis que le pays transite vers plus d’ouverture, a déclaré son haut responsable de l’environnement cette semaine.

Lors du Sommet de l’Asie sur les Forêts à Jakarta, U Win Tun, le Ministre national de l’Union pour la Conservation Environnementale et la Foresterie, a déclaré que son gouvernement s’«est pleinement engagé à atténuer le changement climatique et à gérer durablement les forêts», alors qu’il cherche à se transformer sur les plans politique, économique et sociale après des années d’isolement.

Tous les yeux sont tournés vers la Birmanie pour voir si elle peut maintenir la croissance de son économie nouvellement libéralisée, sans que la croissance ne s’effectue au détriment de ses paysages boisés – une voie prise par beaucoup de ses voisins plus développés au cours des dernières décennies.

L’Asie du Sud-Est est à l’avant-garde de la lutte pour équilibrer les besoins d’une population croissante, une économie en croissance et la protection de l’environnement. Les ministres, la société civile, les milieux universitaires, le secteur privé et des jeunes de tous les pays de la région ont profité du Sommet de l’Asie sur les forêts, sur deux jours, pour chercher des moyens de mieux gérer les forêts et paysages lors de la transition vers une «économie verte».

(Visited 21 times, 1 visits today)