Nouveau jeu pour ordinateur: gagner c’est bien, mais agir «vert» c’est mieux

Imaginez que vous êtes en mesure d’investir dans une parcelle de terre forestière en Amazonie. Allez-vous couper la forêt pour gagner rapidement de l’argent, ou allez-vous penser dans le long terme et construire un chalet écologique pour touristes ? Couperiez-vous les arbres pour planter du palmier à huile ou préserveriez-vous la forêt pour obtenir des crédits de carbone ? Ferme de volaille ou plantation de café en agro-forêt ?
Partager
0

Les plus populaires

BOGOR, Indonésie — Imaginez que vous êtes en mesure d’investir dans une parcelle de terre forestière en Amazonie.

Allez-vous couper la forêt pour gagner rapidement de l’argent, ou allez-vous réfléchir sur le long terme et construire un chalet écologique pour touristes? Couperiez-vous les arbres pour planter du palmier à huile ou préserveriez-vous la forêt pour obtenir des crédits de carbone? Ferme de volaille ou plantation de café en agro-forêt?

Ce sont là des décisions réelles dans l’ensemble du monde tropical; et elles ont des conséquences mondiales sur le climat, la biodiversité et l’économie. Désormais, vous pouvez vous joindre à l’action.

Virtuellement, du moins.

En 2007, Herry Purnomo, un scientifique au Centre de Recherche Forestière Internationale (CIFOR) et professeur à l’Université agricole de Bogor en Indonésie, a inventé le «Jeu du Paysage». Il s’agit d’un jeu de société conçu pour enseigner aux joueurs comment maximiser les revenus, tout en les initiant aux compromis économiques et écologiques liés à «l’approche paysagère» du développement rural.

«L’objectif du jeu est d’être un outil d’apprentissage, de faire comprendre qu’au sein d’un paysage, il existe de nombreux acteurs ayant des intérêts légitimes», explique M. Purnomo. «Cela vise les universitaires, les membres de communautés, les décideurs politiques – quiconque intéressé par l’équilibre entre la conservation et le développement, y compris le changement climatique.»

Les jeux créés explicitement à des fins éducatives n’obtiennent pas toujours la même attention que les jeux de sociétés classiques. Toutefois, 1000 exemplaires du jeu de M. Purnomo se sont vendus.

Quelques années plus tard, il a pensé à la création d’une version en ligne. «Je voulais faire [une version numérique] puisque c’était possible d’un point de vue technologique et cela permet d’atteindre un plus grand public», explique M. Purnomo.

L’année dernière, il a travaillé avec une équipe de développeurs et testeurs afin de créer la version numérique du Jeu du Paysage.

Elle est enfin prête.

  • Jouez en ligne maintenant! Vous pouvez jouer à la version beta du Jeu du paysage sur www.cifor.org/landscapegame. Regardez la vidéo (ci-dessus) pour comprendre les règles du jeu. Toutes les suggestions et commentaires sur le jeu sont les bienvenus dans la section Commentaires ci-dessous. 

 

InGame-3

Scène tirée du Jeu du Paysage. Une version beta test du jeu vient de sortir. Photo: CIFOR

LES RÈGLES DU JEU

À première vue, le Jeu du Paysage ressemble un peu au Monopoly. Un joueur tombe sur une propriété, y investit, et le joueur le plus riche gagne – avec des options supplémentaires pour faire des investissements «verts». N’est-ce pas?

M. Purnomo affirme que ce n’est pas aussi simple que cela.

«Le Monopoly concerne seulement l’achat de propriétés et l’obtention d’un rendement», dit-il. «Il n’y a pas la notion de temps. Dans la gestion des ressources, vous investissez aujourd’hui et pour en bénéficier il faut du temps. Dans la vraie vie, pour obtenir un rendement d’un investissement dans des plantations de teck, par exemple, il faut attendre 30 ans. Avec l’investissement dans une mine de charbon, votre rendement arrive plus tôt. Dans ce jeu, nous introduisons la notion du temps.»

Traduction: si vous investissez dans une plantation de caoutchouc, vous ne récolterez pas les bénéfices avant plusieurs tours – et d’ici là, les prix du caoutchouc pourraient baisser.

Prenons les émissions de carbone», propose M. Purnomo. «Ces considérations existent dans le monde réel, mais pas dans la plupart des jeux. La même chose vaut pour la biodiversité – elle est différente si vous investissez dans la REDD+ ou dans l’exploitation forestière.

Les jeux tels que Monopoly et son cousin numérique lointain, SimCity, ne tiennent pas compte des externalités – c’est-à-dire les «effets secondaires» d’un point de vue économique ou environnemental des actions entreprises lors du jeu.

«Prenons les émissions de carbone», propose M. Purnomo. «Ces considérations existent dans le monde réel, mais pas dans la plupart des jeux. La même chose vaut pour la biodiversité – elle est différente si vous investissez dans la REDD+ ou dans l’exploitation forestière. Ces aspects ne sont pas présents dans Monopoly ou SimCity.»

«En fait, SimCity est très triste, vous pouvez couper la forêt et construire une ville sans avoir à compenser la perte environnementale. C’est l’une des idées majeures que nous véhiculons par le Jeu du Paysage.»

Par conséquent, déboiser chaque parcelle de terrain sur laquelle vous atterrissez dans pour obtenir de l’argent rapidement n’est pas la bonne tactique pour gagner – les émissions de carbone, la biodiversité et la production alimentaire sont suivies. Les joueurs qui mènent le peloton dans ces catégories reçoivent des paiements ou prix qui comptent pour le score final. Cela donne au jeu une dimension supplémentaire, au-delà du capitalisme impitoyable qui est récompensé dans Monopoly.

«En général, il est difficile de gagner sans prêter attention aux services écosystémiques ou à la durabilité de l’environnement», souligne M. Purnomo. «Le joueur intelligent va essayer de combiner les investissements respectueux de l’environnement avec des investissements liés au secteurs extractifs.»

Inclus ainsi dans le jeu, ceci crée un puissant encouragement à jouer «intelligemment».

Dalam satu sesi permainan ini, pemain harus berinvestasi di peternakan. CIFOR foto

Dans cette scène du jeu, un joueur a décidé d’investir dans un élevage de volaille. Photo: CIFOR

JOKER

Dans les meilleurs jeux, il existe un joker, une force extérieure qui aide les joueurs (ou leur nuit). Dans Monopoly, c’est un séjour en prison ou une erreur de la banque en votre faveur. Dans SimCity, ce sont des tornades ou tremblements de terre. Même dans les Colons de Catane, un jeu similaire au Jeu du Paysage, il existe un voleur qui vole vos ressources.

Dans le Jeu du Paysage, c’est le gouvernement – et non pas une force toute puissante ou malveillante, imposant sa volonté inébranlable d’en haut, mais une force qui répond au cours du jeu (et le guide). Pas assez de production alimentaire? Le gouvernement va la subventionner afin d’encourager les investissements. Trop d’exploitation forestière? Le gouvernement va la taxer.

Un élément supplémentaire: vous pouvez jouer le rôle du gouvernement.

«Si vous jouez le décideur politique, vous pouvez voir comment vos décisions affectent les autres», explique M. Purnomo. «Vous êtes en mesure d’expérimenter, en créant des politiques et en les ajustant, tout en donnant des incitations et privilèges pendant le jeu». À la fin du jeu, le joueur qui joue le rôle du gouvernement est jugé sur la productivité et la durabilité du paysage en termes de revenus, conservation de la biodiversité, production alimentaire et stocks de carbone, parmi d’autres aspects générés par les investissements.

Les fluctuations occasionnelles du marché, telles que les fluctuations aléatoires des prix du caoutchouc mentionnées précédemment, aident à maintenir la vigilance des joueurs.

Anda tidak berpikir Anda mampu memainkan permainan ini tanpa terlebih dahulu belajar, benar? Permainan ini menyediakan ensiklopedia, panduan bagaimana pemain tahu perbedaan lahan pertanian yang akan mereka investasikan. CIFOR foto

Vous n’espériez pas pouvoir jouer au Jeu du paysage sans apprendre quelque chose n’est-ce pas? Ce jeu permet aux joueurs d’en savoir plus sur les différentes utilisations des terres agricoles dans lesquelles ils peuvent investir. Photo: CIFOR

DERRIÈRE LE JEU

Le jeu en ligne est version améliorée du jeu de table à plus d’un titre, selon M.Purnomo.

Alors que le jeu de table porte principalement sur les forêts, le jeu en ligne ajoute l’agriculture et le climat pour une réflexion plus globale. «Le jeu reflète ce que nous savons actuellement sur les paysages, comparé à sept ans en arrière, lorsque le jeu de table a été conçu», dit-il.

Le jeu sur ordinateur permet également l’inclusion de plusieurs variables, telles que les émissions de carbone. Il offre une plus grande diversité de lieux et de types de paysages pour y jouer, comprenant Java, l’Amazonie et le Congo, ainsi que des tourbières et des mangroves.

Bien que le jeu dispose d’une option multi-joueurs, il est également possible de jouer contre l’ordinateur – ce qu’un jeu de table ne peut égaler. C’est là que M.Purnomo a pu apporter toute son expérience: il possède (entre autres) un diplôme de Master en informatique. Il a aidé à concevoir l’algorithme de l’intelligence artificielle pour l’adversaire virtuel.

Un milliard de personnes ont joué au Monopoly», dit-il. «Mais le Monopoly ne vous apprend rien sur la durabilité.

L’un des plus grands défis, selon lui: veiller à ce que le jeu ne soit ni trop facile ni trop difficile.

«Nous avons dû simplifier la complexité de la gestion et gouvernance du paysage. Le jeu est donc un bon mélange de simplicité et de complexité», déclare-t-il.

M. Purnomo est convaincu que le jeu unit plaisir et éducation. Si le jeu devenait populaire, cela ne le dérangerait pas, dit-il.

«Un milliard de personnes ont joué au Monopoly», dit-il. «Mais le Monopoly ne vous apprend rien sur la durabilité. Ce jeu offre une nouvelle plateforme pour l’apprendre.»

«Si les élèves jouent seulement au Monopoly … ils voudront que s’enrichir. Ils ne pensent pas à autre chose.»

Regardez la vidéo ci-dessous pour comprendre les règles du jeu et rendez-vous sur la version test gratuite du Jeu du Paysage: cifor.org/landscapegame. Vous  bug? Laissez-nous un commentaire dans la section ci-dessous. 

Pour plus d’informations sur le Jeu du Paysage, veuillez contacter Herry Purnomo sur h.purnomo@cgiar.org.

Le Jeu de paysage a été produit avec le soutien du CIRAD, du Fonds CGIAR et du Programme de recherche du CGIAR sur les forêts, les arbres et l’agroforesterie

(Visited 33 times, 1 visits today)