Entrevue vidéo

Les approches paysagères ont la cote en Afrique

« Je suis au paradis quand je vois qu’il existe un endroit où tout le monde pense la même chose et considère les avantages multiples des paysages. »
Partager
0

Les plus populaires

LIMA, Pérou — Paula Agostini, coordinatrice de TerrAfrica à la Banque mondiale, a déclaré lors du Forum mondial sur les paysages à Lima qu’il existe en Afrique une forte demande sur le terrain pour mettre en œuvre des approches paysagères.

« Hier, nous avons eu une réunion de TerrAfrica avec des représentants de 24 pays africains. Ils ont tous déclaré qu’il y avait une forte demande au niveau local pour utiliser l’approche paysagère », dit-elle.

« Dans certains cas, elle a plus de sens au niveau local puisqu’à cette échelle elle est comprise – ils comprennent qu’il y a une pénurie d’eau parce que leur voisin a abattu toute la forêt. Donc cette approche peut être plus facile à expliquer au niveau local qu’au niveau national. »  

Après avoir travaillé 20 ans de travail à connecter l’environnement et l’agriculture, Mme Agostini trouve encourageant de voir une dynamique alimenter le concept de paysages, à la fois au niveau des pays et lors d’événements internationaux tels que le Forum mondial sur les paysages.

« Maintenant, les choses évoluent vraiment », dit-elle. « Je suis au paradis quand je vois qu’il existe un endroit où tout le monde pense la même chose et considère les avantages multiples des paysages. »

Prochaine étape? « Nous devons attirer l’attention politique », déclare Mme Agostini. « Ces forums sont biens pour partager des connaissances et des idées, mais la prochaine étape est de faire des déclarations et des engagements en faveur d’une gestion durable et solide des paysages. »

Retrouvez dans la vidéo ci-dessus un bref entretien (en anglais) avec Mme Agostini.

(Visited 58 times, 1 visits today)