Une nouvelle carte du CIFOR présente une première vue d’ensemble de la REDD+

Le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) cartographie la REDD+ et lance un outil interactif offrant une vue d’ensemble générale de la manière dont les pays forestiers élaborent des politiques et des projets visant à réduire les émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts.
Partager
0

Les plus populaires

Détail de la carte de REDD au Brésil. Crédit photo : www.forestsclimatechange.org/redd-map

DURBAN, Afrique du Sud (5 décembre 2011)_Le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) cartographie la REDD+ et lance un outil interactif offrant une vue d’ensemble générale de la manière dont les pays forestiers élaborent des politiques et des projets visant à réduire les émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts.

Cette carte (voir ici) est l’une des premières à rassembler les recherches du CIFOR et les données existantes sur la REDD+, afin de présenter un aperçu complet de la mise en œuvre des 340 programmes de REDD+ dans 52 pays du monde.

Présentée durant la conférence intitulée ‘Comment la REDD+ se déroule-t-elle sur le terrain ? Examen des questions sociales, politiques et biophysiques, organisée par le CIFOR en marge de la conférence de l’ONU sur le climat, à Durban, cette carte devrait informer les ministères gouvernementaux, les décideurs et les spécialistes de la conception et de la mise en œuvre des programmes de REDD+ sur les progrès réalisés et les enseignements tirés de l’élaboration des activités de préparation à la REDD+ et des sites de projet.

« Nous ne voulions pas reprendre les sites et portails Internet relatifs à la REDD+ qui détaillent de manière très spécifique les projets de REDD+. Nous voulions plutôt donner une idée de ce qui se passe à l’échelle mondiale et voir quels sont les pays qui progressent et ceux qui se retrouvent à la traîne », explique William Sunderlin, scientifique en chef et responsable de la recherche consacrée aux projets de REDD+ dans le cadre de l’Étude comparative mondiale du CIFOR sur la REDD+ (GCS-REDD).

« Cette carte permettra aux utilisateurs d’obtenir un aperçu rapide de tous les projets de REDD+ connus au niveau national et provincial, et inclut également quelques sites de projet rendus publics que très récemment. »

Compte tenu des milliards de dollars dépensés pour protéger les forêts du monde, il sera essentiel de veiller à ce que les programmes de REDD+ soient équitables, efficients et efficaces pour les pays mettant en œuvre les premières phases d’un programme de préparation à la REDD.

« Nous espérons que cette carte servira de plateforme où les pays pourront fournir des mises à jour détaillées de leurs projets et partager leurs expériences sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas en matière de REDD+. Nous espérons également ouvrir de nouveaux domaines de recherche, afin que le CIFOR et d’autres organismes puissent identifier les lacunes devant être comblées », explique Mrigesh Kshatriya, chargé de recherche pour le programme Forêts et moyens de subsistance du CIFOR.

Les internautes pourront sélectionner un pays en particulier et voir la répartition des projets de REDD+ dans un État ou une province donné. S’ils souhaitent en savoir plus, ils pourront accéder aux travaux de recherche et aux publications du CIFOR, ainsi qu’à des sites tels que le REDD-Desk ou le Forest Carbon Portal.

« In fine, nous souhaitons encourager les pays à brosser un tableau de ce qui se passe dans leur région. Il est important à nos yeux de montrer que le changement climatique est un problème mondial, et nous devons signaler où se déroule l’action dans le monde. »

La GCS-REDD est l’une des premières études comparatives mondiales consacrées à la mise en œuvre de la REDD+ (réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts) dans le monde. Ce projet quadriennal, lancé par le CIFOR et soutenu par ses partenaires, vise à identifier ce qui fonctionne dans les initiatives de REDD+ à l’échelle nationale et locale.

À l’heure actuelle, des recherches sont menées dans neuf pays (Bolivie, Brésil, Cameroun, Inde, Népal, Pérou, République démocratique du Congo, Tanzanie et Vietnam).

La GCS-REDD se concentre sur la collecte des informations et le partage des connaissances dans trois domaines de recherche : les stratégies et processus politiques nationaux liés aux forêts et au changement climatique, la recherche approfondie en matière d’élaboration de pratiques de REDD+ dans 24 sites de projet et l’instauration d’un système de surveillance et de niveaux de référence pour mesurer les réductions des émissions de carbone.

L’objectif général de l’étude est de fournir aux décideurs et aux communautés de spécialistes les informations, analyses et méthodes appropriées permettant d’assurer une réduction efficace, efficiente et équitable des émissions de carbone, ainsi que des cobénéfices (les 3E+).

Si vous disposez d’informations à jour sur l’un des sites de projet de REDD+ présentés sur cette carte, ou des informations sur un nouveau site, veuillez contacter Mrigesh Kshatriya (CIFOR) ou Erin Sills (Département des forêts et des ressources naturelles de la North Carolina State University).

(Visited 44 times, 1 visits today)